Sous les étoiles du Far West

Nous v’nions de quitter Coral Bay sous le soleil couchant, la nuit n’allait pas tarder et nous entendions déjà les coyotes hurler au loin… Il nous fallait un endroit où crécher et vite. Soudain, sortie de nulle part nous apercevons l’entrée d’une station d’élevage. Nous jetons un dernier regard sur le désert hostile et franchissons le seuil de cette cattle station. Bienvenue à Bullara, sous les étoiles du Far West !

Après avoir payé quelques dollars, la tenancière nous amène à notre campement près du ranch où paissaient quelques chevaux. Sur le chemin différents crânes de bestiaux reposent en paix, ornant les baraquements d’autres cowboys venus camper pour la nuit. Deux chèvres se baladent sur le sol rouge et poussiéreux ne prêtant aucunement attention aux voyageurs. Bien que la nuit soit claire ces derniers avaient craqué quelques allumettes pour faire du feu plus par plaisir que pour effrayer de possibles prédateurs.

Après cette longue route, il était temps de nous rafraîchir. Direction la « donkey hot water shower », une douche faite en rondin de bois, située sous un gros water tank, à l’ancienne ! L’eau chaude est fournie par le palefrenier qui alimente en bois mort le brasier de la chaudière. Nus sous les étoiles, on se passe un coup d’savonnette, se récurant la crasse au rythme des chants des criquets. D’autres douches, faites de tôles, ont été construites autour d’arbres qui servent à la fois de penderie, de porte savon, et dont les branches retiennent le pommeau de douche.

Serviette sur l’épaule, on croise sur le chemin du retour des chiens qui jappent autour des feux de camps illuminant la station. Sur le nôtre des haricots cuisent à p’tit feu : le dîner sera sommaire car Morphée nous titille depuis déjà quelques heures. La tête sur l’oreiller, plongeant le regard vers les étoiles, la cowgirl s’endort paisiblement dans les bras de son cavalier…

L’astre brillant réchauffe doucement les corps engourdis finissant par réveiller nos deux compagnons. Un cheval broute non loin de leur campement, des enfants courent autour des écuries, la cattle station s’éveille peu à peu. Nous engloutissons un bol de céréales, avant de nous débarbouiller cette fois sous le ciel bleu du p’tit matin. On entend une hache s’abattre sur le bois sec tandis que les vieilles éoliennes tournent inlassablement dans la station. Un brin de paille dans la bouche, nous abaissons nos Stetsons et chevauchons notre monture pour tailler la route.

 

Nous plugons notre clé USB sur l’autoradio revenant brutalement à la réalité après cette nuit mystique passée dans une autre époque, à un tout autre temps. Quiconque erre dans cette contrée sur la Burkett Road se doit de s’arrêter pour la nuit à la Bullara Station, sous les étoiles du Far West !

footsteps

Follow the footsteps.

One thought

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>